JURY /EXPO B3 2022

Merci à tous les membres du jury : Patricia Morvan (Directrice agence VU), Marie Sordat (photographe), Brigitte Patient (journaliste), Adeline Rossion (Musée Photo Charleroi),Jean-Marc bodson (photographe – Critique),Tamara Berghmans (FOMU Antwerpen),Olivier Grasser ( Contretype )

PHILIPPE JEUNIAUX – QUARTIER DES FILLES

Exposition du 01.06 au 11.09.22 Contretype Cité Fontainas 4A, 1060 Bruxelles

tation de métro Yser, le long de la petite ceinture bruxelloise, entre le Boulevard Émile Jacqmain et le Quai au Foin, la seule véritable zone de racolage de Belgique. Dès le matin, des filles de l’Est, bulgares ou roumaines, mais aussi des Belges et des Chinoises, y tiennent les murs.
« De la chair dans un décor de pierres ».
Le carrousel des hommes peut commencer. 

Il est question dans ce travail d’une poétique de la ville, de la place qu’y tient le Quartier des Filles.

https://www.contretype.org/

Brigitte Grignet — Les jours qui restent – EXPOSITION

RENCONTRES DE LA JEUNE PHOTOGRAPHIE INTERNATIONALE
7 lieux d’exposition à Niort, 79000
Du 1 avril au 28 mai 2022

« Les jours qui restent »

« Ces 20 dernières années, j’ai pris d’innombrables bateaux, avions, bus. J’en ai raté d’autres. Mon appareil photo m’a toujours accompagnée. La photographie m’aide à me confronter au monde, et aux autres. Quand je regarde mes images, elles semblent parfois émaner de rêves. Mais elles me disent qu’un jour, je me suis tenue là, et ces fragments de vie sont les miens. J’ai cette envie irrésistible de m’échapper aux bords du monde. Des lieux où le temps est suspendu et les gens suivent encore un mode de vie ancestral. Chaque jour, on voit et on entend tant de choses. C’est un peu comme si une histoire nous était racontée, jamais finie, avec mille et un détails. Soudain, c’est la surprise. Une chose comme une autre, une émotion. La vie a bougé, et l’étonnement est là. Dans ces moments de conscience aigüe, le monde semble un endroit neuf. Les images semblent créer un univers qui leur est propre. Dans la solitude de ces instants, profondément ancrée dans le présent, je suis plus que jamais consciente qu’aujourd’hui n’arrivera plus jamais. »

Brigitte Grignet

L’Agence VU’ s’associe à cette 26ème édition à travers l’exposition du travail de Brigitte Grignet à la médiathèque Pierre Moinot.

Rencontres et vernissages les 29 et 30 avril
Tout le programme ici:
https://www.cacp-villaperochon.com/data/medias/documents/2022-pdf/programme-rjpi-2022-FR-EN.pdf

Brigitte Grignet – est enseignante à L’ESA LE 75

CONFERENCE – LA COMMANDE PHOTOGRAPHIQUE

invité(e)s
Cyril Zanettaci – photographe (agence VU) commande magazine
Eleonore Henry de frahan – photographe (collectif Argos) commande et projets collectifs
Christain Lutz photographe – commandes artistique et résidences
Maud Faivre – photographe – commande architecture et résidences
Véronique Breuil Martinez (action culturelle mission patrimoine dép. Cantal)

18h- 19h30 drink autour des livres des missions photographiques du 75 au Cantal et de l’expo de Christian Lutz « Tropical Gift »

ARTE FAC
Salle Adrienne Gommers – complexe UCL (metro Alma)
Avenue Hippocrate, 50 – 1200 Bruxelles

Aurélien Goubau / Moermansk 2022

Aurélien Goubau étudiant en B3 photographie, publie son travail sur Moermansk en Russie dans de Volkskrant du 21.03.2022

« Sasja, de visser op de Barentszzee. Nastja, de student mechanica die zo verliefd is op haar vriendin. Lydia, de oude vrouw die bidt in het donker van de poolnacht. De Belgische fotograaf Aurélien Goubau moet vaak denken aan de mensen die hij in het afgelopen halfjaar ontmoette in Moermansk, een havenstad in het noordwesten van Rusland. … »

Door Tom Vennink – Fotografie Aurélien Goubau  21 maart 2022.

Voir l’article de Volkskrant

Rencontre avec Ferhat Bouda / agence VU’

Rencontre avec les étudiant(e)s de B2 et B3 photographie

Photographe algérien, membre de l’Agence VU’ depuis 2014, basé à Francfort (Allemagne).

Né en 1976 en Kabylie (Algérie), Ferhat Bouda grandit à Bouzeguen (Tizi-Ouzou). En 1994, « la grève du cartable » lancée par le Mouvement Culturel Berbère (MCB) le pousse à s’investir pour la reconnaissance de l’identité berbère. Ferhat Bouda explore alors différentes voies pour la documenter et en partager les spécificités : le théâtre et la musique d’abord, puis le cinéma, qui le conduit à s’installer à France en 2000, et enfin la photographie, qui se révèle être parfaitement adaptée à sa sensibilité et à son engagement, et à laquelle il décide de se former à Paris.

Ferhat Bouda engage alors un travail au long cours sur la culture berbère et les peuples nomades ; une enquête photographique qu’il développe aussi bien en France et en Allemagne (où il s’installe en 2005), qu’en Algérie, au Maroc, en Libye aux côtés des rebelles berbères, en Tunisie après la chute de Ben Ali, ou encore au Nord du Mali avec les Touaregs. 

Lauréat de la bourse Pierre et Alexandra Boulat en 2016, du prix et de la bourse de la photographie de l’académie des Arts de Berlin en 2020, son travail est régulièrement publié dans la presse internationale, exposé en Algérie, en Allemagne, en France, et présenté lors de festivals de photographie documentaire.

Ferhat Bouda – Agence VU

La danseuse – Natalie Malisse

est exposé jusqu’au 1er avril à l’Espace Delvaux (Centre Culturel de La Vénerie à Watermael-Boitsfort :

« Dans La Danseuse, la photographe bruxelloise Natalie Malisse dresse le portrait de Michèle Maes, une femme qui danse. Plus de vingt ans après le succès du Huitième Jour de Jaco Van Dormael, Michèle, 50 ans, porte-parole de l’inclusion et modèle de résilience, fait voler en éclats les idées reçues sur la trisomie 21. »

Toutes les informations sont disponibles ici : La Danseuse | La Vénerie (lavenerie.be)

Pierre Liebaert, Lauréats du PrixFintro 2021

Histoire visuelle : Peinture, sculpture et photographie

Pierre Liebaert, 1990, Mons

Pierre Liebaert a fait ses études de photographie à l’École supérieure des Arts de l’Image << Le 75 >> à Bruxelles. Son travail capture la réalité dans toute sa férocité, son chaos et sa laideur. Mais aussi dans toute sa beauté et sa vulnérabilité. Après avoir produit un travail intime et fragile en tant que photographe, Pierre Liebaert s’est tourné vers la peinture. Il plonge ici dans le corps de l’homme, dans le corps du tableau, voire dans le corps de la ville dans laquelle le tableau a été créé.

PrixFintroPrijs 2021

Tropical Gift par Christian Lutz

Né en Suisse en 1973, Christian Lutz vit et travaille à Genève. Il a étudié la photographie à l’ESA Le 75 à Bruxelles. Exposé dans des lieux aussi prestigieux que le Musée de l’Elysée à Genève ou les Rencontres d’Arles, son travail a été distingué par de nombreux prix dont celui récent du Photographe suisse de l’année 2020 décerné par la Swiss Photo Academy.

Tropical Gift est le deuxième volet de la trilogie sur le pouvoir qu’il a réalisée entre 2003 et 2012 ; sur le pouvoir politique avec Protokoll en 2007, sur le pouvoir économique dans Tropical Gift en 2010 et sur le pouvoir religieux avec In Jesus’ Name en 2012.

Date de début 17 novembre 2021 Date de fin 16 décembre 2021 Horaire Lu-Ve 9h-17h / Sa 11h-17h Prix Entrée libre pour toutes et tous Lieu Louvain-la-Neuve Adresse Forum des Halles