JURY /EXPO B3 2022

Merci à tous les membres du jury : Patricia Morvan (Directrice agence VU), Marie Sordat (photographe), Brigitte Patient (journaliste), Adeline Rossion (Musée Photo Charleroi),Jean-Marc bodson (photographe – Critique),Tamara Berghmans (FOMU Antwerpen),Olivier Grasser ( Contretype )

PHILIPPE JEUNIAUX – QUARTIER DES FILLES

Exposition du 01.06 au 11.09.22 Contretype Cité Fontainas 4A, 1060 Bruxelles

tation de métro Yser, le long de la petite ceinture bruxelloise, entre le Boulevard Émile Jacqmain et le Quai au Foin, la seule véritable zone de racolage de Belgique. Dès le matin, des filles de l’Est, bulgares ou roumaines, mais aussi des Belges et des Chinoises, y tiennent les murs.
« De la chair dans un décor de pierres ».
Le carrousel des hommes peut commencer. 

Il est question dans ce travail d’une poétique de la ville, de la place qu’y tient le Quartier des Filles.

https://www.contretype.org/

Brigitte Grignet — Les jours qui restent – EXPOSITION

RENCONTRES DE LA JEUNE PHOTOGRAPHIE INTERNATIONALE
7 lieux d’exposition à Niort, 79000
Du 1 avril au 28 mai 2022

« Les jours qui restent »

« Ces 20 dernières années, j’ai pris d’innombrables bateaux, avions, bus. J’en ai raté d’autres. Mon appareil photo m’a toujours accompagnée. La photographie m’aide à me confronter au monde, et aux autres. Quand je regarde mes images, elles semblent parfois émaner de rêves. Mais elles me disent qu’un jour, je me suis tenue là, et ces fragments de vie sont les miens. J’ai cette envie irrésistible de m’échapper aux bords du monde. Des lieux où le temps est suspendu et les gens suivent encore un mode de vie ancestral. Chaque jour, on voit et on entend tant de choses. C’est un peu comme si une histoire nous était racontée, jamais finie, avec mille et un détails. Soudain, c’est la surprise. Une chose comme une autre, une émotion. La vie a bougé, et l’étonnement est là. Dans ces moments de conscience aigüe, le monde semble un endroit neuf. Les images semblent créer un univers qui leur est propre. Dans la solitude de ces instants, profondément ancrée dans le présent, je suis plus que jamais consciente qu’aujourd’hui n’arrivera plus jamais. »

Brigitte Grignet

L’Agence VU’ s’associe à cette 26ème édition à travers l’exposition du travail de Brigitte Grignet à la médiathèque Pierre Moinot.

Rencontres et vernissages les 29 et 30 avril
Tout le programme ici:
https://www.cacp-villaperochon.com/data/medias/documents/2022-pdf/programme-rjpi-2022-FR-EN.pdf

Brigitte Grignet – est enseignante à L’ESA LE 75

CONFERENCE – LA COMMANDE PHOTOGRAPHIQUE

invité(e)s
Cyril Zanettaci – photographe (agence VU) commande magazine
Eleonore Henry de frahan – photographe (collectif Argos) commande et projets collectifs
Christain Lutz photographe – commandes artistique et résidences
Maud Faivre – photographe – commande architecture et résidences
Véronique Breuil Martinez (action culturelle mission patrimoine dép. Cantal)

18h- 19h30 drink autour des livres des missions photographiques du 75 au Cantal et de l’expo de Christian Lutz « Tropical Gift »

ARTE FAC
Salle Adrienne Gommers – complexe UCL (metro Alma)
Avenue Hippocrate, 50 – 1200 Bruxelles

La danseuse – Natalie Malisse

est exposé jusqu’au 1er avril à l’Espace Delvaux (Centre Culturel de La Vénerie à Watermael-Boitsfort :

« Dans La Danseuse, la photographe bruxelloise Natalie Malisse dresse le portrait de Michèle Maes, une femme qui danse. Plus de vingt ans après le succès du Huitième Jour de Jaco Van Dormael, Michèle, 50 ans, porte-parole de l’inclusion et modèle de résilience, fait voler en éclats les idées reçues sur la trisomie 21. »

Toutes les informations sont disponibles ici : La Danseuse | La Vénerie (lavenerie.be)

Tropical Gift par Christian Lutz

Né en Suisse en 1973, Christian Lutz vit et travaille à Genève. Il a étudié la photographie à l’ESA Le 75 à Bruxelles. Exposé dans des lieux aussi prestigieux que le Musée de l’Elysée à Genève ou les Rencontres d’Arles, son travail a été distingué par de nombreux prix dont celui récent du Photographe suisse de l’année 2020 décerné par la Swiss Photo Academy.

Tropical Gift est le deuxième volet de la trilogie sur le pouvoir qu’il a réalisée entre 2003 et 2012 ; sur le pouvoir politique avec Protokoll en 2007, sur le pouvoir économique dans Tropical Gift en 2010 et sur le pouvoir religieux avec In Jesus’ Name en 2012.

Date de début 17 novembre 2021 Date de fin 16 décembre 2021 Horaire Lu-Ve 9h-17h / Sa 11h-17h Prix Entrée libre pour toutes et tous Lieu Louvain-la-Neuve Adresse Forum des Halles

« On est venus ici pour la vue » Pauline Vanden Neste & Tom Lyon

Tom Lyon & Pauline Vanden Neste diplômés 75 – 2021

Présentation du livre, ce jeudi 14 octobre à 18h30 – Tipi Bookshop Munthofstraat 186, 1060 Sint-Gillis, Belgium, 1060 Brussels

Jouxtant le bassin de Biestebroeck à Anderlecht, le quartier Aurore est un morceau de Bruxelles assez unique en son genre. Avant que sa dynamique ne soit à jamais transformée par le Plan Canal, les jeunes photographes Tom Lyon & Pauline Vanden Neste sont allés à la rencontre de ses habitants.

Bruxelles, ville des chantiers perpétuels, n’a eu de cesse de se métamorphoser au gré de vastes projets politico-urbanistiques avec leur lot d’utopies. Parmi ceux-ci: l’ambitieux Plan Canal élaboré en 2012 et ses promesses de nouveaux logements, de convivialité et de redynamisation des quartiers bordant le cours d’eau artificiel qui traverse la ville.

« La zone du canal connaît d’énormes bouleversements. Ils se font ressentir même pour nous qui vivons notre vie de petits étudiants en art », dit Pauline Vanden Neste, 25 ans. « C’est dans cette zone qu’on va faire la fête. C’est là que des ateliers d’artistes fleurissent, que des projets immobiliers poussent, avec la gentrification que cela entraîne.»


(tiré de l’article «  Quartier Aurore,à la rencontre des habitants au bord de l’eau « 
par Sophie Soukias dans Bruzz.)

‘Pourquoi suis-je incapable d’aller sur la tombe de mon père ?’ / Erell Hemmer / édition

Erell Hemmer – dipômée 75 – 2016 / Camille Carbonaro diplômée 75 – 2015

Erell Hemmer, artiste photographe et Camille Carbonaro éditrice chez Macaronibook sont ravies de vous inviter à la galerie photo La nombreuse / Rue du Fort 42, 1060 Saint-Gilles le mardi 5 octobre pour fêter le lancement du premier livre photo de Erell qui s’intitule • Pourquoi suis-je incapable d’aller sur la tombe de mon père ? • édité par Macaronibook dans la collection Baleine Blanche.

« Sub Sole » / Massao Mascaro Fondation A Stichting

Massao Mascaro diplômé 75 – 2013

« L’Europe est souvent vendue comme un Eldorado, mais quand on arrive aux portes de l’Europe, les situations sont très très compliquées »

« Sub Sole (in Latin, beneath the sun), an ensemble of photographs made between 2017 and 2020, in the region of the Mediterranean Sea, follows the mythological itinerary of the voyage of Ulysses… »

« La mer Méditerranée lui sert d’itinéraire. À la croisée des mondes, cette mer qui sépare et relie les peuples ne cesse de le traverser. Dans la lumière silencieuse d’un temps bercé par le passé et le présent, il prélève sur son rivage des instants de vies, des moments suspendus entre les êtres, au cœur même des éléments. La pierre, l’eau, l’agave, la terre mais aussi les objets abandonnés et photographiés tout au long de sa route bâtissent le socle de sa recherche. » Fannie Escoulen

Le vernissage se tiendra samedi 25 septembre de 13h à 18h,
Foundation A 
304 Avenue van Volxem
1190 Brussels

Mercredi – dimanche 13 – 18h

Teo Becher / charbon blanc

Téo Becher – Diplômé ESA 75 – 2014

 » La vallée de la Maurienne, dans les Alpes françaises, présente un paysage maîtrisé et largement exploité, marqué par les ambiguïtés et les contradictions héritées de son histoire industrielle. Le torrent de l’Arc, qui la parcourt, fut en effet propice au développement de l’industrie de l’aluminium, par sa capacité à alimenter les usines en hydroélectricité. Surnommée « vallée de l’aluminium », elle est longée par une autoroute et bientôt par une ligne de train à grande vitesse entre Lyon et Turin, projet toutefois entaché de soupçons de corruption et de dégâts environnementaux. Malgré quelques stations de sports d’hiver, la majeure partie de l’espace en Maurienne est pourtant de l’ordre de l’inhabitable, convoquant l’image romantique d’une nature pure et sublime. … » (lire la suite ici)

Exposition du 22/09 au 31/10/2021 chez Contretype
Cité Fontainas, 4 A
1060 Bruxelles – BELGIQUE

Editions le Bec en l’air / En librairie le 14 octobre 2021