Festival Images Singulières 2016

Deux photographes issus du 75 expose au festival Images singulières à Sète du 4 au 22 mai 2016

PRISONS / SÉBASTIEN VAN MALLEGHEM / BELGIQUE

Prisons - Sébastien Van Malleghem Prisons - Sébastien Van MalleghemSébastien Van Malleghem

Sébastien Van Malleghem nous livre le fruit d’un long reportage sur l’état des prisons belges. Après s’être consacré au travail de terrain de la police, il s’attaque là à une autre institution de son pays. 

Il lui a fallu passer au travers de tous les pièges tendus et obtenir les autorisations d’une administration bien frileuse mais au final son constat est impressionnant :

« Je veux montrer la détresse générée par la privation de liberté et de relations, par la claustration dans des cellules aux relents de roman gothique ou de film d’horreur, par l’échec aussi ; celui de l’évasion avortée dans la drogue ou les rapports malsains. Ces visages torves, défaits, victimes et miroirs des passions nées dans nos théâtres urbains sont notre part d’ombre… »

Le livre Prisons est disponible aux Editions André Frère.

Diplômé en 2009 de l’Ecole Supérieure des Arts “Le 75“, Sébastien Van Malleghem circonscrit d’emblée un univers photographique singulier, au sein duquel les ruptures et les contrastes incisifs de l’image transcodent la constante pression de l’urgence qui anime le geste du photographe. Depuis 2008, celui-ci s’est engagé dans l’élaboration d’un triptyque consacré à l’exploration du système judiciaire, dont Police (2008-2011) et Prisons (2011-2014) constituent les deux premiers opus. Au terme d’une incursion en Libye sur les ruines de la dictature de Kadhafi (The Ruins of the Power, 2012), Sébastien Van Malleghem se recentre sur l’Europe pour s’intéresser aux junkies, Sdf, artistes et contestataires à la dérive que régurgite la capitale allemande : The Last Shelter clôture en 2014 un reportage initié à l’occasion d’une invitation de deux mois en résidence d’artiste à Berlin (2013). Violent, hanté d’une prescience de noctambule, le territoire ainsi balisé, d’un reportage l’autre, assigne les dysfonctionnements, les fractures humaines et sociétales, la marginalité et le dévoiement de l’insoumission, l’échec. Traversé d’une compassion amère, il exsude le chaos des univers mentaux, la fragilité des mondes intérieurs, l’évanescence de l’humain.
Lauréat 2015 du Prix Lucas Dolega avec Prisons, Sébastien Van Malleghem inscrit son empreinte dans la lignée des photojournalistes profondément attachés à la liberté d’expression, à l’implication sur le terrain et à la prise de position assumée. Les images de l’auteur ont par ailleurs fait l’objet de nombreuses récompenses, publications et expositions à travers le monde.

INSERT COINS / CHRISTIAN LUTZ  / SUISSE [AGENCE VU]

Insert Coins - Christian Lutz Insert Coins - Christian Lutz

C’est de stupeur qu’a été frappé le photographe Christian Lutz au cours de ses multiples voyages dans la ville qui ne s’éteint jamais.

Son observation incisive tranche alors le vernis des illusions et des joies artificielles, laissant apparaître des individus isolés, recrachés par des casinos carnassiers, comme autant de fracas silencieux. À Las Vegas, tout semble possible, et surtout l’indifférence.

« Insert Coins est un blues, un râle », selon les propres mots de l’auteur. Son rythme est mélancolique et sombre, intimement travaillé par une poésie qui rend regardable l’inadmissible et injecte de l’humanité là où les jeux semblent être définitivement faits. Son chant se diffuse comme un avertissement à remettre de l’ordre dans nos valeurs. « Une sorte d’évidence m’a poussé vers Las Vegas. Quand j’y ai réalisé mon premier voyage, nous étions en pleine crise financière ; on nous avait expliqué en long et en large qu’elle nous venait des États-Unis, dont le système économique semble demeurer un modèle pour l’Europe. J’ai ressenti le besoin de me confronter à un emblème de la fabrication de l’illusion, au symbole même de l’entertainment made in USA. D’aller voir derrière les lumières d’un système de valeurs délétère.»

Sortie du livre Insert Coins en mai 2016 aux éditions André Frère.

Christian Lutz (Suisse, 1973) étudie la photographie à l’Ecole supérieure des Arts et de l’Image « le 75 », à Bruxelles.
Il y a plus de dix ans, il a entamé un projet photographique de long terme sur le pouvoir. Ce travail, fondamentalement politique et engagé, connu sous le nom de Trilogie, l’a propulsé sur la scène internationale. Il se compose de trois séries : Protokoll (2007), sur les codes de représentation politique ; Tropical Gift (2010), sur le pouvoir économique, et finalement In Jesus’Name (2012), sur le pouvoir religieux. Distingué par de nombreux prix, le travail de Christian Lutz est exposé dans le monde et fait régulièrement l’objet de publications. Dans la lignée de la photographie documentaire à ses débuts, sa démarche s’en est vite démarquée pour affirmer une mise à distance singulière de la réalité qui éclaire la frontière ténue entre fiction et réalité.
Christian Lutz Festival Images Singulières

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>