Pratiques de la recherche

2023-2024 — UE 10050

Objectifs

-explorer et interroger avec les étudiant·es des dispositifs et des expériences de recherche, de documentation, de présentation et de représentation de leurs processus de recherche, tels que menés au sein de cours et en articulation avec les ateliers et les projets de recherche portés par les équipes pédagogiques de l’ESA LE 75 ;

-accompagner les étudiant·es dans la prise de conscience progressive et critique des modalités d’expérimentation et de recherche inhérentes à leurs pratiques ;

-définir avec les étudiant·es une boîte à outils pour leur permettre de réfléchir de manière subjective et interdisciplinaire autour de leurs recherches ;

-accompagner les étudiant·es dans l’apprentissage d'une écriture réflexive et critique sur leurs propre pratiques artistiques, c’est-à-dire leur apprendre à structurer une pensée, à approcher l’écriture théorique (organiser ou donner forme à un ensemble ou un arrangement de questions qui traversent le travail et dont le but est principalement celui de communiquer aux autres ces questions et leurs cheminements) et à citer clairement des ouvrages sources.

Acquis d’apprentissage

Réfléchir critiquement par rapport aux pratiques et aux recherches des autres étudiant·es ;

Élaborer activement leurs champs de référence et de compétence ;

Articuler une opinion et argumenter un avis personnel sur un sujet, ou un thème, abordés pendant les cours ;

Faire du cours un lieu d’écoute active et de réflexions partagées ;

Méthode

1. L’entretien d'un carnet de recherche personnel, à implémenter et à cultiver tout au long de l'année et où faire confluer les différents exercices et expériences de recherche menés au sein du cours, ainsi que ceux développés dans le cadre des différents ateliers. Le carnet personnel est le lieu de sédimentation des recherches à partir duquel les étudiant·es sont appelé·es à déployer un travail d'écriture final structuré et réflexif ;

2. Des exercices de lecture collective de textes théoriques, ainsi que de vision et d’écoute d'œuvres, abordés à l’aides des méthodes dites d'arpentage. Les arpentages visent à apprendre à digérer un ouvrage, à en saisir des questions, des pratiques de recherche à développer davantage et des contenus, ainsi qu'apprendre à faire attention aux notes de bas de page, aux cartels des œuvres, aux génériques, bref tous les lieux où les œuvres et les ouvrages explicitent leurs sources et leurs conditions de production ;

3. Des rencontres avec des artistes et des chercheur·es invité·es en cours ou retrouvé·es dans leurs lieux de travail - ateliers ou centres de documentation ou encore centres d’art - pour que les étudiant·es puissent prendre connaissance de manières situés de faire de la recherche en art. Lors de ces rencontres, des méthodes de notation et d'enregistrement sont engagés, dans le respect des personnes et des situations rencontrées. Nous envisageons entre 3 et 4 rencontres par an ;

4. L’apprentissage de méthodes d'enregistrement et de notation dans le cadre d'une expérience en situ, possiblement aux alentours de l'école, et organisée danse les heures de cours. Des exemples possibles : sessions d'écriture et de dessin d'observation à l’extérieur ou dans un cadre donné, cartographies, exploration collective d'un contexte ou d’un lieu choisi en concertation avec les étudiant·es et les ateliers ;

5. Des exercices d'écriture pour apprendre à structurer un discours réflexif et situé sur son propre parcours de recherche.

Contenu

« Méthodologie de la recherche » est un cours qui vise à développer une approche diversifiée et interdisciplinaire de la recherche, afin de stimuler les connaissances, l’imagination et les capacités d’association des étudiant·es ainsi que leur transmettre des outils qui puissent les épauler dans leurs processus d'apprentissage et de pratique artistique.

Au courant des années précédentes, le cours a été articulé autour d'un axe de recherche prioritaire et fédérateur, interpellant des manières de faire de l’art qui s’accordent à la diversité de nos habitats contemporains, et qui demandent de composer avec nos environnements et nos économies de vie au quotidien. Cet axe de recherche a été inspiré, en plus que la situation socio-culturelle actuelle, par la localisation de l’école, en bordure de forêt et de centre commercial, qui offre une situation de recherche particulièrement riche en questionnements autour de la cohabitation des natures-cultures urbaines. La culture de l'observation attentive, de l'écoute et de la documentation des multiples dimensions du réel étant au cœur des différentes pratiques artistiques enseignées à l'école, cet ancrage écosystémique de la recherche, s'est avéré être également particulièrement adapté à saisir des préoccupations transversales entre les orientations.

Cet axe implique à son tour des questions spécifiques et méthodologiques : une conscience des écologies de travail engagées dans une recherche (se poser la question du comment, avec qui, pour qui, pourquoi) ; le choix des matières et des procédures (le réemploi des matériaux, le respect de la diversité des sources et encore la prise en charge des choses et des personnes invisibilisées) ; le soin des relations engagés avec d'autres, à la fois processionnels et collègues d'école (l’apprentissage de pratiques de travail collectif) ; l'intégration de techniques d'observation, d'écoute et d'enregistrement d'une expérience de terrain (la rencontre semi-dirigée, le l’observation participée ou attentive) ; l'élaboration d'un document médiateur qui permette d'incarner et réfléchir la recherche (le carnet de recherche, le schéma, la note de lecture etc.).

Mode d’évaluation

Évaluation continue et travail écrit à rendre à la fin du deuxième quadrimestre.

Possibilité de remise de travail en septembre.

Critères d’évaluation

L’évaluation de l’enseignement se fera sur le mode pour une part de la participation active des étudiant·es en cours et notamment de l'élaboration des exercices de recherche qui vont ponctuer l'année scolaire, et pour l’autre part par la réalisation d’un travail final individuel, émanant du carnet de recherche.

Une attention particulière sera accordée à la capacité des étudiant·es de faire de ce cours un lieu d’écoute active et de réflexions partagées.

Critères d’évaluation : la capacité à mettre en place des processus de recherche ; la capacité à élaborer de manière personnelle les contenus et les expériences de recherche du cours ; la capacité d’identification des enjeux de ses propres recherches ; la participation active aux activités de recherche ; la capacité à déployer une attention et des systèmes d’écoute adaptés envers des personnes et des situations rencontrées.