UE 10050 Pratiques de la recherche

2019-2020 — UE 10050 : Pratiques de la recherche

Objectifs

                                                                    

Offrir aux étudiantes et étudiants une boîte à outils pour leur permettre de conduire de manière subjective et interdisciplinaire leurs recherches artistiques ;

Accompagner les étudiantes et étudiants dans la prise de conscience progressive et critique des modalités d’expérimentation et de recherche inhérentes à leur travail ;

Explorer et interroger des dispositifs de mise en forme, de présentation et de représentation de la recherche en art ;

Développer avec les étudiantes et étudiants une réflexion critique, à partir de leur propre langage, autour de la question de la documentation de leurs recherches;

Acquis d’apprentissage

Capacité de réflexion critique par rapport aux pratiques et aux recherches des étudiantes et étudiants ;

Capacité d’élaborer activement leurs champs de référence et de compétence;

Capacité à articuler une opinion et à argumenter un avis personnel sur un sujet ou un thème abordés pendant les cours ;

Capacité de faire du cours un lieu d’écoute active et de réflexions partagées ;

Méthode

Le cours se structure autour de deux moments forts:

-Des séances théoriques et discursives autour de la recherche en art, rythmées par des lectures, des projections de films et de vidéos d’artistes ainsi que des moments d’écoute. Selon un mode de fonctionnement horizontal, les contenus des cours se condensent autour des pratiques artistiques des artistes invités et des centres d’intérêts des étudiantes et étudiants.

-Quatre workshops, un par orientation, avec des artistes et chercheurs invité.e.s. Chaque workshop, de la durée de trois jours, est conçu pour permettre à l’artiste invité.e de partager des aspects de son propre processus de recherche.  

Contenu

Le cours souhaite mettre en avant les multiples dimensions de la recherche artistique, qui articule des questionnements et des expérimentations d’ordre conceptuel, matériel et réflexif. .

En guise de point de départ, un vocabulaire commun est établi avec les étudiantes et étudiants à partir de certains termes liés à la recherche ou dérivés de celle-ci. Des sources textuelles et visuelles viennent appuyer les discussions autour des différents termes, tels document, trace, rituel, narration, dispositif, représentation ou mise en scène.

Dans un deuxième temps, nous allons explorer les systèmes de représentation que la recherche implique, ainsi que la recherche en tant que représentation. Un accent particulier est mis sur les démarches qui relèvent des zones d’hybridation et de porosité entre différentes disciplines et media. A ce sujet, nous allons convoquer des pratiques aussi diverses que celles des artistes Martha Rosler, Jacqueline Veuve, Allan Sekula, Adrian Piper, Robert Wilson et Juan Downey.

A l’occasion de chaque workshop avec les artistes invité.e.s, différentes matières textuelles et visuelles sont lues, écoutées, déployées et agencées par les étudiantes et étudiants et par l’enseignant afin d’introduire et d’élaborer de manière critique les expériences des workshops.    

Mode d’évaluation

1 côte d’évaluation indicative, remise en janvier, sur base des notes préparatoires au travail final individuel, lié à l’élaboration d’un projet de recherche personnel à travers les outils conceptuels et pratiques abordés en cours et pendant les workshops ; 

1 côte d’évaluation de la participation active des étudiantes et étudiants à l’un des quatre workshops - la côte est partagée entre l’artiste invité et le professeur et elle remise à fin février ;

1 côte d’évaluation du travail final individuel, remise en juin ;

Possibilité de rattraper en remettant le travail en septembre.

Critères d’évaluation

Capacité à mettre en place des processus de recherche ;

Capacité à élaborer de manière personnelle les contenus du cours ;

Capacité d’identification des enjeux de ses propres recherches ;

Participation active aux workshops.